Le Sanctuaire de Laurine Roux

Les Éditions du Sonneur
13 août 2020

160 pages

ISBN : 9782373852158

Résumé éditeur :

Le Sanctuaire : une zone montagneuse et isolée, dans laquelle une famille s’est réfugiée pour échapper à un virus transmis par les oiseaux et qui aurait balayé la quasi-totalité des humains. Le père y fait régner sa loi, chaque jour plus brutal et imprévisible.
Munie de son arc qui fait d’elle une chasseuse hors pair, Gemma, la plus jeune des deux filles, va peu à peu transgresser les limites du lieu. Mais ce sera pour tomber entre d’autres griffes : celles d’un vieil homme sauvage et menaçant, qui vit entouré de rapaces. Parmi eux, un aigle qui va fasciner l’enfant…
Dans Le Sanctuaire, ode à la nature souveraine, Laurine Roux confirme la singularité et l’universalité de sa voix.

Mon commentaire :

Un virus ayant été transmis par les oiseaux, une famille s’est réfugiée dans les montagnes et essaye de survivre sous l’autorité tyrannique d’un père tout puissant. La mère vit dans son monde intérieur et les deux filles peinent à grandir. Le sanctuaire devient prison.

Dans ce récit écrit à la première personne c’est Gemma, la plus jeune qui nous conte leur quotidien avec ses envie d’ailleurs et ses doutes, elle qui n’a rien connu du monde d’avant. Le père surprotège ses femmes en despote cruel et violent dans un environnement post-apocalyptique où il leur faut bien subsister. Il faut tuer pour manger, il faut tuer pour se protéger des oiseaux porteurs de mort. La nature est magnifique mais souvent hostile, les paysages sont grandioses et c’est pourtant un huis clos familial à l’atmosphère écrasante. Je n’ai pas été surprise par le dénouement, je m’en étais doutée bien avant.

Laurine Roux a sacrifié à la mode du survivalisme dans ce second roman à l’écriture néanmoins poétique. La nature y est magnifiée. Je regrette les passages sur la pédophilie du vieux qui n’apportent vraiment rien au récit. Je pense que j’aurais mieux apprécié Le Sanctuaire si je n’avais pas le souvenir très fort du magnifique Dans la forêt de Jean Hegland.

Sélection 2021

des 68 Premières Fois

Grand Prix de l’Imaginaire 2021

3 réflexions sur « Le Sanctuaire de Laurine Roux »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s