L’innocence et la loi de Michael Connelly

Coup de cœur

♥♥♥♥

Calmann lévy Noir

13/10/2021

Titre original : The Law of Innocence

Traduits de l’anglais (États-Unis) par Robert Pépin

450 pages

EAN : 9782702166338

Résumé éditeur :

Au sortir d’un pot pour fêter sa victoire au tribunal, Mickey Haller est arrêté pour défaut de plaque. Mais en ouvrant le coffre de la voiture de Haller, l’agent de police trouve un cadavre à l’intérieur. Celui d’un escroc que l’avocat a défendu à de nombreuses reprises, jusqu’au moment où le client l’a arnaqué à son tour.
Accusé de meurtre et incapable de payer la caution de 5 millions de dollars, Haller est aussitôt incarcéré et confronté à une avocate de l’accusation qui veut sa peau, Dana Berg. Il comprend qu’il a été piégé – mais par qui, et pourquoi? – et décide d’assurer lui-même sa défense lors du procès.
Pas facile quand, en plus d’être en prison et donc la cible de violences, il est la proie d’une machination que même Harry Bosch, son demi-frère, aura du mal à démêler.

Mon commentaire :

Alors que j’avais quelques lectures en retard je n’ai pu m’empêcher de me précipiter sur le dernier Connelly, et comme toujours le plaisir était au rendez-vous. Pour moi, il n’y avait pas trop de suspense car, à avoir beaucoup lu cet auteur, je n’ai pu imaginer une fin fâcheuse pour Mickey Haller. En revanche, ce qui m’a passionnée dans ce thriller c’est la description de la justice américaine. Et c’est ça qui fait froid dans le dos.

Mickey Haller, l’avocat à la Lincoln, est un personnage récurrent chez Michael Connelly. Demi-frère du policier Harry Bosch, il représente un aspect pernicieux de la justice américaine. C’est un avocat de la défense dont le gagne-pain est souvent de défendre les méchants. Il connaît toutes les ruses et astuces pour éviter à ses clients, qu’ils soient coupables ou innocents, une condamnation.

Dans L’innocence et la loi, c’est lui qui est accusé de crime, un cadavre ayant été retrouvé dans le coffre d’une de ses fameuses Lincoln. Bien évidemment, le lecteur ne croit pas un seul instant qu’il est coupable. Mais qui l’a piégé?

Soutenu par son cercle de fidèles, Haller choisit de se défendre lui-même. Il est à la fois l’accusé et l’avocat de la défense avec, face à lui, une terrible procureure qui veut sa peau. Tout l’enjeu de ce récit est de trouver le véritable assassin et ses raisons. Le procès permet à l’auteur de dénoncer les procédures judiciaires américaines. Sous l’autorité d’un juge plutôt intègre, les passes d’armes entre les deux avocats, celui de la défense et celui de l’accusation, sont passionnantes malgré quelques longueurs. Chacun tire les ficelles sans se soucier de la vérité. Mickey Haller veut absolument prouver son innocence, habituellement son travail est seulement d’éviter une condamnation à son client.

Très intéressant pour moi, Française, ce décorticage du système judiciaire américain. Michael Connelly a mis tout son art pour faire passer l’indigeste des codes et des subtilités juridiques dans un passionnant thriller juridique. Bravo!

Merci aux éditions Calmann Lévy et à NetGalley

#Linnocenceetlaloi #NetGalleyFrance

2 réflexions sur « L’innocence et la loi de Michael Connelly »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :